Chanson présidentielle

Publié le par FN19

A l’heure où le gouvernement s’épanche en démonstrations de pseudo-humanisme en faveur des migrants, il a par trop tendance à oublier les agriculteurs qui, las d’être étouffés par les charges, les normes et les contraintes sans nom imposées par la technocratie bruxelloise songent parfois au suicide…

Lorsque, drapé dans une vertu de paille, M. Hollande sanctionne la Russie, c’est en fait les producteurs de pommes Corréziens qu’il condamne. Leurs productions, égayant jusque là les tables moscovites, sont désormais abandonnées aux insectes qui, jusque là, ont eu la chance de n’avoir jamais heurté la bien-pensance de rigueur.

Non Monsieur Hollande, les agriculteurs Corréziens n’ont pas à être la valeur d’ajustement de vôtre politique mortifère. Vous qui leur aviez promis ‘’des lendemains qui chantent’’. C’est en fait une oraison funèbre que vous leur donnez…

José DINUCCI

Publié dans Actus locales

Commenter cet article