Limousin : 21 candidats au djihad

Publié le par FN19

Limousin : 21 candidats au djihad

Selon un rapport de la commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes, 21 personnes en Limousin ont fait l'objet d'un signalement au Centre national d'assistance et de prévention de la radicalisation.

Source France 3 Limousin.

160 en Seine-Saint-Denis, 156 dans les Alpes-Maritimes ou encore en Seine-et-Marne, ce sont au total plus de 4000 signalements qui ont été pris en compte par le Centre national d'assistance et de prévention de la radicalisation entre avril 2014 et mai 2015.
21 de ces signalement émanent du Limousin. Ce sont en tout cas les chiffres révélés en juin 2015 par la commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes

Un départ en Syrie...

© SA / France 3 Limousin
Ces signalements ont été enregistrés dans le cadre du dispositif mis en place pour lutter contre la radicalisation et aider les familles confrontées au phénomène. Il s'agit bien souvent de proches qui ont alerté le CNAPR sur le comportement d'un proche qu'ils estiment radicalisé en cours de radicalisation. Sur un total en France de 4091 signalements, 368 individus (9%) sont déjà partis, principalement en Syrie.   

La Creuse épargnée

La Creuse est le seul département français qui n'est pas concerné. Pas un seul signalement reçu entre le 29 avril 2014 et le 21 mai 2015.
Les signalements des 21 individus en Limousin (12 en Corrèze et 9 en Haute-Vienne) ont été pris en compte en raison de deux principaux critères :

  • l’individu signalé présente des signes objectifs de radicalisation ;
  • son implication dans une filière djihadiste est potentielle ou avérée.

Comment signaler ?

Il existe un numéro vert le 0-800-005-696 qui permet de joindre un interlocuteur du Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation. Il est également possible d'envoyer un formulaire par internet sur le site du ministère de l'intérieur. Enfin,  une plateforme.  

Commenter cet article