Le gouffre du Poitou Emprunts toxiques, factures en souffrance… La grande Région va payer !

Publié le par FN19

Communiqué de presse - Groupe FN-RBM Région ALPC - 22 février 2016

Le gouffre du Poitou

Emprunts toxiques, factures en souffrance… La grande Région va  payer !

- Factures impayées : 132 millions d’euros dont 86 millions encore en souffrance,
- 130 millions d’euros d’emprunt dit structurés, parfois toxiques. Rappelons que certains de ces emprunts remontent à 2007 – 2008, sous la présidence de Région de Ségolène Royal.
 
Qui va éponger la dette ? Et dire qu’on  nous parlait d’économies avec la fusion des régions. On a un failli dans la grande Région ! Comble de l’absurde, Jean-François Macaire, dernier président de Poitou-Charentes, annonce qu’il va lui-même trouver des solutions et qu’il a créé l’an dernier de nouvelles taxes pour combler ce trou béant! Comment le pompier pyromane éteindrait-il aujourd’hui l’incendie qu’il a allumé hier ?
 
Le trou de Poitou-Charentes : scoop pour tous ou bien M. Rousset était-il au courant ?
Avec ce président, qui nous dit aujourd’hui être guidé par un « souci d’extrême rigueur », nous pouvons sérieusement nous poser la question !
En effet, ce matin, Jean-François Macaire, ancien président de Poitou-Charentes et actuel vice-président de la nouvelle région, délégué aux finances, démissionnait de cette dernière délégation. Or il ne pouvait pas ignorer l’état des finances de sa propre Région. Il n’a donc pas pu cacher cette réalité à M. Rousset, qui affirme pourtant qu’il ignorait tout de cette situation jusqu’à ce jour.
Responsable  à nos yeux et malgré les demandes de Jacques Colombier, Président du groupe FN,  M. Macaire refuse aujourd’hui de démissionner de sa vice-présidence.
 
La fusion de nos régions est une belle aubaine pour les piètres gestionnaires socialistes de Poitou-Charentes. Les contribuables paieront.
 
Après les voitures électriques MIA en faillite, les portails écotaxes à démonter (839 millions et 220 pertes d’emplois), les 130 millions de dettes aujourd’hui : on se demande ce que le duo Macaire-Royale nous réserve comme mauvaise surprise pour l’avenir.
 
Mme Royal se dit victime d’un règlement de compte. On peut plus sérieusement supposer une nouvelle guerre féodale entre la baronne du Poitou et le nouveau duc de Guyenne…

 

Commenter cet article