Deux fois plus de « revendications religieuses » au travail

Publié le par FN19

Deux fois plus de « revendications religieuses » au travail

Selon une enquête réalisée par l’Institut Randstad, spécialisé dans les actions favorisant l’égalité des chances, et l’Observatoire du fait religieux en entreprise (Ofre), le nombre de conflits sur la laïcité a doublé en un an dans la sphère professionnelle. Au point de devenir un casse-tête pour les manageurs. L’enquête, révélée par Le Parisien, a été réalisée auprès de plus de 1 000 salariés, dont la plupart exercent des fonctions de cadre.

Les raisons de cette crispation ? Les attentats de janvier. Ils ont suscité une «implication défensive » des pratiquants qui, se sentant stigmatisés, ont souhaité affirmer avec plus de force leur religion, analyse Lionel Honoré, président de l’Observatoire du fait religieux en entreprise.

Certaines religions reviennent-elles plus que d’autres au centre de ces questions ?

Toutes sont concernées. Mais la plus grande majorité des cas viennent de l’islam. Sa pratique n’est pas connue des manageurs qui ont encore à apprendre de cette religion. Et son image reste liée aux attentats et à l’islam radical, ce qui nuit aux musulmans. Alors que les différentes études montrent que 95 % d’entre eux sont en phase avec le monde du travail et placent, dans leurs priorités, l’entreprise avant la religion. Une demande d’absence pour célébrer une fête, une pause supplémentaire dédiée à la prière ou un tee-shirt revendiquant de façon ostentatoire l’appartenance à une communauté : en seulement une année la question de la religion, jusque-là très discrète, s’est bien davantage posée au travail.

En 2015, 23 % des personnes interrogées déclarent rencontrer régulièrement la question du fait religieux. Elles n’étaient que 12 % en 2014, soit presque deux fois moins. Les cas conflictuels (6 %) ont également doublé en un an et triplé en deux ans. Désormais, la moitié des manageurs gère au moins occasionnellement une situation liée à la religion.

«Les identités religieuses qu’on a eu tendance à ne pas prendre en compte sont une cause importante dans l’augmentation du nombre de conflits liés au travail, dans les associations ou les quartiers», estime Frédéric Rognon, professeur de philosophie à l’université de Strasbourg et formateur d’ambassadeurs de la laïcité) à la Faculté libre en études politiques et en économie solidaire (Flepes), dans les Hauts-de-Seine.

<a data-cke-saved-href="http://www.leparisien.fr/societe/religion-deux-fois-plus-de-revendications-au-travail-21-04-2015-4711453.php" href="http://www.leparisien.fr/societe/religion-deux-fois-plus-de-revendications-au-travail-21-04-2015-4711453.php" _blank"="">Le Parisien

Publié dans Actus nationales

Commenter cet article