Motion de censure : face à la dislocation de la majorité euro-socialiste, la dissolution s’impose !

Publié le par FN19

Motion de censure : face à la dislocation de la majorité euro-socialiste, la dissolution s’impose !

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté en faveur de la motion de censure jeudi 19 février.

Autoritarisme, mise au pas de la représentation nationale, censure des oppositions, avec le recours au 49.3 le gouvernement démontre qu’il est prêt à tout pour satisfaire aux desiderata de Bruxelles. En effet, la loi macro-libérale du ministre Macron n’est autre que l’application des vieilles lunes européennes de la déréglementation.

Ce fourre-tout législatif affaiblit un peu plus notre souveraineté au profit des financiers mondialisés : financiarisation des professions juridiques qui prépare la disparition du droit continental au profit du droit anglo-saxon, privatisation des aéroports de Nice et de Lyon, désengagement de l’Etat du groupe Nexter afin de réaliser la fusion avec l’Allemand KMW au péril de notre indépendance stratégique. Des mesures telles que le travail du dimanche, la libéralisation du transport en autocar et des professions réglementées, favorisent le moins-disant social pour une vision de la société plaçant les profits au-dessus de l’intérêt des Français.

François Hollande et Manuel Valls se sont résolus à une pratique constitutionnelle dont ils dénonçaient le déni démocratique avant qu’ils ne prennent la tête de l’Exécutif. Cette méthode est l’aveu de l’échec total d’une politique de l’imposture et de la soumission rejetée par les Français.

La majorité n’existe plus qu’artificiellement grâce aux frondeurs d’opérette soucieux de conserver des mandats que les Français leur retireront en cas de dissolution. Seuls les députés patriotes, affranchis de la Commission européenne que sert l’UMPS avec zèle, sont les vrais frondeurs !

Devant un exécutif n’étant plus en mesure de gouverner, la dissolution de l’Assemblée nationale et le scrutin à la proportionnelle s’imposent pour qu’enfin les Français soient représentés par une assemblée vraiment nationale.

Publié dans Actus nationales

Commenter cet article